Nous ne sommes pas des criminels, juste des internautes qui partagent !

Auteur  
# 12/09/2004 à 10:07 LE WEBMASTER
Nous ne sommes pas des criminels, juste des internautes qui partagent !


Mesdames et Messieurs les responsables politiques,

Vos fonctions vous amènent à vous pencher au quotidien sur le sort des différentes franges de la population. Il en est une, néanmoins, dont la grande majorité d’entre-vous semble se désintéresser : la communauté internaute.
Communauté éclectique et internationale, forte de plusieurs millions de membres, qui souhaite aujourd’hui être écoutée mais surtout entendue.
Nous ne sommes pas les délinquants que les puissances économiques des industries audio-visuelles désignent et diabolisent. Au même titre que vous avez dû, en un temps, enregistrer votre musique préférée sur vos minicassettes, nous utilisons pour notre plaisir les moyens techniques mis à notre disposition par cette même industrie, pour nos loisirs.
En fait, entre la mise en partage d’un fichier, qu’il s’agisse d’images ou de musique, et sa réception sur nos disques durs, cet échange n’est que virtuel. Son utilisation dans le cadre familial ne peut donc être prohibée.
Sinon, ne faudrait-il pas taxer les échanges d’idées, par téléphone ou par courrier, de piratage ?
Que dire encore de l’immense masse d’informations et de culture véhiculée entre internautes ? Contribuant ainsi à des relations d’égales à égales entre les couches de la population dont les différences se font de plus en plus sentir au quotidien.
Sans parler des forums d’expressions qui émergent de ces sites de partages, créant ainsi de véritables réseaux d’amitié et de dialogues.
Vous qui souhaitez élargir, dans un louable effort d’ouverture des plus défavorisés vers les nouvelles technologies, l’accès à Internet haut débit, quel serait l’intérêt d’une connexion à 512 voir 1024 Kb sans possibilités de téléchargements ? A quoi bon, dans la perspective de la fermeture des sites de partages développer dans la recherche et les investissements des FAI si au bout du compte cette « autoroute » de l’informatique n’a plus destination ? Pensez donc aux retombées économiques et au coup de frein donnés à cette formidable industrie. Car, en fin de compte quel est le moteur de cette technologie, sinon le partage.
Bien loin de tuer l’industrie du disque, de la vidéo et des supports ludiques, les sites P2P en sont les plus dignes représentants et les meilleurs vecteurs d’informations vers les consommateurs. Contribuant, grâce à cette vitrine planétaire, à assoire la notoriété des Majors et à les motiver vers plus de création et d’imagination. Car leurs œuvres façonnent, en quelque sorte, la jeunesse et les électeurs d’aujourd’hui (et de demain).

Aussi, à l’approche des prochaines élections Régionales, il est bon que vous n’ignoriez pas cette part de votre électorat en affirmant votre volonté de réfléchir aux règles précises qui définiraient clairement l’utilisation de ce merveilleux moyen de communication et d’échanges.
Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site
Création de site Amiens