Tout savoir sur la géothermie

Tout savoir sur la géothermie


On distingue trois grandes catégories de systèmes en géothermie : les installations à capteurs enterrés récupérant les calories du sol, les circuits sur nappes phréatiques utilisant l’énergie calorifique de l’eau souterraine, les systèmes mobilisant la chaleur de l’air.

Les éléments terre, eau, air constituent donc des réservoirs potentiels d’énergie gratuite et renouvelable. En fonction des caractéristiques du terrain et des fonctionnalités souhaitées, Warmtec vous apporte le conseil nécessaire au choix d’une technologie appropriée à votre attente.



Capter la chaleur de la terre

La terre est un réservoir de chaleur, constamment renouvelée par la pluie, le vent et le soleil. Pour capter cette énergie, Warmtec installe des capteurs enterrés à environ 70 cm de profondeur.

Ces capteurs sont constitués de tubes de cuivre frigorifique gainés, disposés en couronnes dont les raccords demeurent accessibles et dans lesquelles circulent de l’eau glycolée ou un fluide frigorigène.

On distingue trois variantes du système :

1. Le système «Fluide/Fluide» ou « à détente directe », c’est le système le plus simple. La technologie à détente directe utilise en effet un seul fluide. Le fluide frigorigène circule du circuit externe du terrain (1) au circuit interne du plancher chauffant (2).

2. Le système « Fluide/Eau » utilise un fluide frigorigène à l’extérieur (1), de l’eau à l’intérieur (2). Il permet l’installation de planchers chauffants ou de radiateurs avec une possibilité de réglage fin par zones de conforts.

3. Le système « Eau glycolée/Eau » fait appel à deux circuits hydrauliques : de l’eau glycolée circule dans les capteurs enterrés (1) et de l’eau sous le plancher chauffant ou dans des radiateurs (2). Avec cette technologie, les capteurs enterrés (horizontaux) sont dans certaines configurations remplacés par des sondes géothermiques (verticales, en circuit fermé).

Le choix d’une variante va être fonction de nombreux paramètres. Par exemple, un système eau glycolée/eau va nécessiter une surface de capteurs représentant 1 à 2 fois la surface à chauffer, tandis qu’un système Fluide/Eau nécessitera une surface de capteurs équivalente à 1,5 fois la surface à chauffer.

Le rendement d’un système à capteurs enterrés est de l’ordre de 3,5 (le système restitue jusqu’à 3,5 fois plus d’énergie qu’il n’en consomme)

Puiser la chaleur de l’Eau

A 15 mètres de profondeur, la température de l’eau d’une nappe phréatique varie entre 7 et 12° C, en été comme en hiver.

Plus bas, la température est encore plus importante.

L'eau de la nappe, puisée dans un puits de captage, est rendue à la nappe phréatique par un puits de refoulement après récupération de chaleur. C’est un circuit ouvert.

Le rendement d’une installation à circuit ouvert sur nappe phréatique est le plus élevé (ratio entre 5 et 6, c'est-à-dire que le système restitue jusqu’à 6 fois plus d’énergie qu’il n’en consomme)

Valoriser la chaleur de l’Air

L’air contient une énergie calorifique qui peut être mobilisée par un système géothermique adapté : un ventilateur dirige l’air vers un échangeur thermique qui en absorbe les calories et les transmet à un fluide frigorigène. Comme pour les autres procédés, le fluide est monté en pression, ce qui a pour effet d’accroître sa chaleur et de conserver les calories capturées précédemment.

http://www.warmtec.com/guide.html

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site