Utilisation de l'huile végétale dans les moteurs diesel

 
 
 
 

Utilisation de l'huile végétale dans les moteurs diesel

Huiles compatibles :

Toutes les huiles 1ère pression à froid, huiles végétales industrielles et huiles de friture usagées à condition d'être filtrées à 5 microns. (avec un filtre à café, par exemple)


 

Proportion d'huile végétale pouvant être mélangée au gasoil, sans risque pour le moteur :
 

Moteurs diesel à injection indirecte (ceux qui ont besoin d'un préchauffage)

  • jusqu'à 30% d'huile sans modification du moteur.
  • jusqu'à 50% d'huile avec une pompe à injection en ligne, type BOSCH. Les pompes rotatives (Luca, Cav, Roto, Delphi) sont moins résistantes.
  • jusqu'à 100% d'huile en  augmentant le tarage des injecteurs à 180 bar, en ajoutant une résistance électrique en sortie de réservoir ( pour fluidifier l'huile quand elle est trop froide ), et une pompe de prégavage en amont de la pompe à injection pour la 'soulager'.


Moteurs diesel à injection directe, ancienne et nouvelle génération (Common rail et HDI) :

  • jusqu'à 30% d'huile sans modification du moteur.
  • jusqu'à 100% d'huile avec un système de bicarburation : on ajoute un second réservoir, de petite capacité, qui permet de démarrer au gasoil. Quand le moteur est chaud, on permute sur le réservoir d'huile. Avant d'arrêter le moteur, on repasse sur le réservoir de gasoil pour 'rincer' les injecteurs, ce qui facilitera le démarrage une fois le moteur refroidi. S'il fait très froid, une résistance électrique peut s'avérer nécessaire pour le réservoir d'huile.


Remarque :

Les seuls problèmes que posent l'huile végétale sont dus à sa viscosité plus grande que celle du gasoil.  Quand l'huile est chauffée, sa viscosité diminue. Il suffit donc de chauffer suffisamment l'huile pour qu'elle se comporte comme le gasoil. C'est pourquoi un système comme celui de Biodrive.ch - bicarburation avec chauffage de l'huile - peut être installé sur tous les types de moteurs diesel, sans aucune modification du moteur lui-même. Des entreprises allemandes (Elsbett) proposent également des kits d'adaptation pour la bicarburation.


 
N.B. : Le système est « réversible » : il est toujours possible de rouler à 100% de gasoil avec chacune des modifications énoncées ci-dessus !
 
 

Pour en savoir plus, nous vous conseillons de vous procurer le livret « Rouler à l'huile de tournesol, pourquoi et comment mettre des fleurs dans son moteur », auto-édité par l'association « Roule ma fleur ».
Voir aussi le site « oliomobile ».

Faire fonctionner un moteur classique avec de l'eau...

Nous avons trouve ceci sur le site de Quant'Homme, site dont nous seront de nombreuses fois amenés à parler !

Principe : de manière très simple on peut dire qu'on transforme de l'eau en hydrogène et Oxygène que l'on brule pour faire marcher la tuture...

Extrait : "l'eau est pompée afin de remplir la chambre en maintenant le bon niveau. On fait vibrer (comme un diapason) les électrodes avec une impulsion électrique de 0.5-5A qui dissocie l'eau 2(H2O) => 2H2 + O2. Quand la pression atteint environ 30-60 psi, on met le contact et en avant !"

Intéressant non ?

Visitez le site :
http://membres.lycos.fr/quanthomme/

http://www.econologie.com/rapport_pfe.htm
 
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×