Jeunes émeutiers de banlieue : jusqu’à quand jouerez-vous les marionnettes de Nicolas Sarkozy ?

Jeunes émeutiers de banlieue : jusqu’à quand jouerez-vous les marionnettes de Nicolas Sarkozy ?

Smaïn Bedrouni et Christian Cotten

7 novembre 2005

Aux incendiaires de voitures et de cabines téléphoniques.

À tous les jeunes des cités excédés des provocations policières incessantes depuis des mois.

À tous les jeunes émeutiers enragés d’être exclus de la vie sociale et économique française.

À tous ceux qui n’ont plus que les violences extrêmes pour se faire entendre.

À tous ceux qui veulent « tout casser » et « mettre le feu partout ».

À tous ceux qui sont fiers d’avoir cassé ou brûlé plus de voitures que leurs potes de la cité d’à côté.

À tous ceux qui rêvent de passer à la télé pour se faire entendre et frimer un coup après un fait d’armes glorieux.

À tous les jeunes africains, les jeunes arabes, les jeunes musulmans et tous les immigrés et enfants d’immigrés enfermés dans les ghettos de banlieue sans ascenseur social.

À tous ceux qui enragent du manque de respect des politiques à l’égard de l’Islam et des discriminations raciales et religieuses dont ils sont victimes.

Nous , Smaïn Bedrouni et Christian Cotten, nous vous avons expliqué très clairement dans nos deux articles récents :

2 novembre : Petit Nicolas, il va vraiment falloir te calmer…

5 novembre : Nicolas Sarkozy : coup d’État ?

les manipulations politiques de M. Nicolas Sarkozy tant vis à vis de vous que de certains pays étrangers.

Si vous avez su lire, apprécier et comprendre ces articles, comme nous croyons le savoir, alors vous serez aussi capables de comprendre ceci :

aujourd’hui, tous ceux qui expriment leur rage par la violence et les destructions face à une société qui les exclut de plus en plus par la force,

ceux-là sont les meilleures serviteurs de M. Nicolas Sarkozy.

C’est cela que vous voulez ?

Si vous voulez montrer à Nicolas Sarkozy que vous êtes plus forts que lui et que ses CRS, alors, prenez le risque d’être de vrais musulmans : un homme vrai et respectable n’a pas besoin de la violence pour vaincre, il a juste besoin de manifester sa puissance par sa simple présence, par sa dignité et une conduite juste, exemplaire et irréprochable.

Nous ne vous demandons pas de cesser vos violences, vos incendies et vos cris de rage pour rassurer ceux qui ont peur, ni pour faire plaisir à M. Sarkozy, ni pour vous contraindre à respecter l’ordre public de M. De Villepin. Nous savons tout autant que vous que les violences que vous mettez en œuvre ne sont que le miroir des violences que l’État et ses représentants, par leurs incompétences et leurs malhonnêtetés, mettent en œuvre tous les jours à l’égard de millions de français (corruption et violences judiciaires, violences économiques etc).

Nous vous demandons de cesser vos violences pour empêcher M. Sarkozy de mettre en œuvre son projet totalitaire et dictatorial contre la France, dont vous serez les premières victimes, à un niveau de violences bien pires encore que celles d’aujourd’hui. L’État saura aussi venir vous arrêter chez vos parents, même après la fin des émeutes.

Ce matin 7 novembre, un syndicat de policiers (CFTC) a demandé l’intervention de l’armée. Un maire de banlieue vient de dire la même chose.

Ce soir, Dominique de Villepin a annoncé que les Préfets pouvaient décréter le couvre-feu. Un maire, au Raincy, l’a déjà décrété pour ce soir.

Tout cela est exactement ce que veut Nicolas Sarkozy. Les militaires sont prêts depuis plusieurs jours à sortir des casernes.

Les tirs de chevrotine de la nuit dernière ont permis au Ministre de la Justice de déclarer aujourd’hui que nous étions maintenant dans un cadre criminel et non plus dans des affaires de simples délits. « Actes criminels » signifie : Cour d’Assises, et non plus tribunal correctionnel.

Demain, tous ceux qui sont arrêtés ont de grandes chances de se retrouver devant une Cour d’Assises, pour participation à des actes criminels, avec de lourdes peines de prison à la clé.

Est-ce cela que vous voulez ?

Vous ne voulez pas plier devant Sarkozy ou ses CRS ? Nous non plus.

Il ne s’agit pas de cela : il s’agit de lui montrer que vous êtes plus forts que lui. Cela s’appelle faire de la politique. C’est moins dangereux et plus efficace que les feux de poubelles ou les armes de chasse.

11 ou 12 nuits de violences : c’est bon, les gars, vous avez pu faire comprendre votre rage et votre colère. Il y a dans ce pays des milliers de personnes qui vous comprennent et sont prêtes à vous aider. Aidez-les à le faire, elles ne pourront pas agir pour vous et avec vous tant que dureront les violences.

L’armée n’attendra pas la fin de la semaine si les violences continuent encore cette semaine en augmentant chaque nuit comme cela se passe depuis 10 jours.

Si vous permettez à l’armée de sortir dans les rues de nos villes de banlieue, soyez tranquilles : des provocateurs professionnels réussiront à abattre au moins un militaire et l’on vous accusera. Et la spirale de l’engrenage de la violence prendra un tour de plus. Quand l’armée intervient en France, comme partout ailleurs, les violences urbaines se terminent toujours dans le sang. Et la justice ne pourra plus rien pour vous face à l’état d’urgence et à l’armée.

Est-ce cela que vous voulez ?

La dernière fois où l’armée française est intervenue en Algérie, au travers de son soutien des généraux algériens et des faux Groupes Islamistes Armés (GIA), cela a donné au moins 200 000 morts.

M. Sarkozy a fait beaucoup d’erreurs depuis de nombreux mois. Beaucoup de français compétents le savent. Lui et nombre de ses amis sont poursuivis dans des affaires de terrorismes à l’échelle internationale. M. Sarkozy ne sortira pas politiquement indemne de toutes ces affaires.

Nous devons tous nous mobiliser pour empêcher Nicolas Sarkozy de prendre le pouvoir par la force et dans le sang : sa stratégie calculée de violence doit être arrêtée grâce à vous et avec vous.

Pour cela, nous devons empêcher l’armée d’installer couvre-feu et état d’urgence.

Pour cela, nous vous demandons de mettre immédiatement fin aux violences et de vous mobiliser pour repérer ceux qui continuent, à savoir les provocateurs payés sur fonds d’État pour fabriquer le chaos en vous désignant comme boucs émissaires à la vindicte des autres français. Ne tombez pas dans ce piège que vous tendent les politiques et les médias.

Arrêtez maintenant vos incendies.

C’est votre force pacifique et toutes vos qualités et compétences qui nous aideront à faire notre travail : obliger Sarkozy à aller dans la paix collective jusqu’aux élections de 2007, pour les perdre, parce que nous lui dirons tous par notre bulletin de vote : NON.

Smaïn Bedrouni et Christian Cotten

PS. Nous ajouterons à l’attention de M. le Premier Ministre Dominique de Villepin simplement ceci : si vous souhaitez vous sortir de ce mauvais pas avec une élégance digne de votre rang, il ne vous reste plus qu’une chose très simple à faire pour nous aider dans notre difficile travail de ces jours-ci : présenter humblement les excuses de la République pour les gaz lacrymogènes de la Mosquée de Clichy-sous-bois et pour les insultes faites aux femmes en prière par quelques soudards. Votre culture personnelle devrait vous permettre de comprendre à quel point l’irrespect provoque la violence dans les cultures méditerranéennes. Nous vous remercions de tenir compte des courriers passés ou à venir que nous vous faisons parvenir directement.

Merci de diffuser très largement ce texte sur le net er sur papier en oubliant vos chapelles partisanes.



premier Précédente 2-6 sur 6 Suivant dernier
Réponse
http://groups.msn.com/fd4eop2h9e18ogr79v8ejbdir4/general.msnw?action=up_rec&ID_Message=99Conseiller Message 2 sur 6 dans la discussion
De : http://groups.msn.com/fd4eop2h9e18ogr79v8ejbdir4/profile?user=hèlène2✓http://groups.msn.com/fd4eop2h9e18ogr79v8ejbdir4/profile?user=hèlène2✓hèlène2 Envoyé : 08/11/2005 11:01
JE JOINT UNE LETTRE QUI A ETE ENVOYE PAR:

Michel Dakar

Paris, le 7 novembre 2005

LRAR n° 0656 4284 8FR
Pli sans enveloppe.

M. le ministre de l'intérieur,
Nicolas Sarkozy.

Monsieur le ministre,

Les informations que me donnent régulièrement des personnes qui habitent en banlieue de Paris, dans les « cités », indiquent que la police qui est sous vos ordres, s'y comporte de façon délibérément et constamment provocatrice, depuis cet été, d'une manière jamais constatée jusqu'alors. Des cas d'humiliation d'enfants par des policiers lourdement armés de mitraillettes m'ont été rapporté. De même, ces témoignages font état de manière concomitante, de l'absence de poursuites de la part de la police, envers les fauteurs de troubles qui rendent la vie difficile aux habitants de ces cités.

Il paraît difficile au regard de vos déclarations provocatrices perpétuelles (dont nettoyage au Karcher des cités, mépris et criminalisation des trois jeunes qui sont morts brûlés ou grièvement blessé en fuyant un contrôle de votre police …), ainsi qu'au regard de la provocation policière consistant en un jet de grenade dans une salle de prière et aux insultes des policiers adressées aux femmes à la sortie de cette salle (sales putes …), de ne pas conclure que vous poussez les populations des cités à la révolte, en les excédant par vos provocations policières quotidiennes.

Votre but à l'instar de ceux qui ont organisé les attentats du 11 septembre 2001 aux USA, et ultérieurs d'Espagne et de Londres, est de forcer l'engagement dans la guerre au Proche-Orient, des USA, et maintenant de l'Europe, cela au profit de la mouvance sioniste et de celle la plus réactionnaire et extrémiste du capitalisme occidental.

Votre but est très clairement de diviser la population occidentale, en excitant la haine envers sa partie musulmane. Vous fabriquez le racisme et la violence raciale.

L'appel à l'intervention de l'armée, par un syndicat de policiers soi-disant « chrétiens », avec lequel d'évidence vous manoeuvrez, augure de la suite que vous donnerez à cet état de crise que vous suscitez, soit l'état d'urgence, l'interdiction des libertés politiques, et une dictature militaire.

Le sionisme, et la frange la plus extrémiste du capitalisme occidental ne trouvent plus comme issue pour maintenir leur prédominance, que cette solution extrême.

Il devient très clair que le sionisme est la forme actuelle du fascisme, et que ce qui se produit en ce moment est la copie de la montée du nazisme en Allemagne, nazisme qui était porté par le grand capital allemand, européen et américain.

Cela porte à la lumière la véritable nature du sionisme et de l'Etat d'Israël, lequel n'est guère autre qu'une banale dictature fasciste, et ce que sont les sionistes, dont vous êtes, soit de simples néo fascistes.

Je vous prie de recevoir, Monsieur le ministre, l'expression de mes salutations distinguées.

M. DAKAR

Document rendu public, le 7/11/2005, http:// www. aredam.net/sarkozy-dictature-fasciste.html

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×